Les Masters gagnants

Les Masters gagnants

Marché de l’emploi et besoins en compétences : Les Masters gagnants marché-de-l'emploi

Il est aujourd'hui révolu le temps où les écoles proposaient leur offre de formation indépendamment de la réalité du marché du travail. La plupart des établissements d’enseignement supérieur dignes de ce nom ont désormais une connaissance des besoins actuels et futurs des entreprises, particulièrement en ce qui concerne les compétences et les profils recherchés. Certains d’entre eux vont jusqu’à signer des conventions de coopération avec les grandes sociétés de la place afin de faciliter l’insertion de leurs lauréats. En pleine expansion, l’aéronautique a un besoin criant en compétences hautement qualifiées. En effet, ce secteur connaît actuellement un essor considérable et la culture de l’industrie aéronautique est maintenant fortement ancrée dans le pays. Le Maroc ambitionne de devenir un acteur phare de la sous traitance aéronautique  mondiale et de gagner en visibilité. Si des établissements comme l’IMA (Institut des Métiers de l’Aéronautique) répondent aux besoins en compétences au niveau des techniciens, il n’en va pas de même pour les profils plus qualifiés, type ingénieurs ou masters. L’évolution du secteur a entraîné une forte croissance de la demande en cadres spécialisés. Pour la seule année 2015, ce ne sont pas moins de 1900 ingénieurs aéronautiques qui sont demandés. Conséquence : des profils ayant un Master spécialisé comme celui d’ « Electronique de la Sécurité aérienne » ou encore ayant suivi des formations poussées dans les télécommunications avancées, sont fortement recherchés par les recruteurs. Autre secteur en demande de compétences : celui de la logistique et des transports. Il est d'ailleurs des signes qui ne trompent pas : l’ouverture en cette rentrée universitaire 2015-2016 de deux nouveaux établissements dédiés à la logistique et aux transports montre la vitalité du secteur. Il s’agit de l’Institut Méditerranéen de la Logistique et du Transport (IMLT) à Tétouan et l’Ecole Supérieure d’Ingénierie Logistique (ESIL) à Casablanca. Des spécialités comme l’achat logistique, le management logistique, le génie logistique ou encore les Masters « Supply Chain » sont fort appréciés sur ce marché qui, avec la mondialisation et l’intensification des échanges commerciaux, est appelé à se développer de façon considérable dans les prochaines années. Les établissements ne s’y sont pas trompés, beaucoup d’universités et d’écoles privées ont créé ces dernières années des spécialités en logistique pour répondre aux besoins en compétences.