Témoignage : HARIFI Loubna, Master à KEDGE BS Bordeaux

Témoignage : HARIFI Loubna, Master à KEDGE BS Bordeaux

HARIFI Loubna, 21 ans Master 1 – Marketing à KEDGE, dans le cadre d’un échange à BORDEAUX Date de départ : Aout 2015

  • En quelques mots, quelles ont été tes démarches avant et une fois sur place ? Les formalités étaient dififciles ?
J’avais à fournir plusieurs documents, tout d’abord pour avoir le Visa, mon cas est assez particulier : je suis venue en France dans le cadre d’un échange, du coup avant de passer par Campus France, j’avais déjà ma lettre d’acceptation et mon logement.Une fois sur place, j’ai fait pas mal de démarches : Trouver un Garant (LOKAVIZ), ouvrir un compte bancaire, acheter une carte Sim et avoir un abonnement, la carte du Tram/Bus, la CAF, l’OFII, la sécurité sociale, etc.Dans l’ensemble, les formalités étaient trop dififciles et assez compliquées, sutout pour une personne qui vient toute seule pour la première fois en France.
  • Ton arrivée s’est bien passée ? on t’a aidée sur place pour t’intégrer plus vite ?
A Kedge, il y a une assez bonne ambiance, mais pas aussi bonne que celle de l’ENCG. Venant ici, j’ai rencontré quelques problèmes relationnels, mais une fois qu’on s’habitue, on arrive à faire des rencontres intéressantes, et c’est ce qui me plaît ici.
  • Les associations d’étudiants marocains sont-elles d’un réel apport au niveau de l’intégration ?
Malheureusement à Bordeaux aucune association d’étudiants marocains n’existe. En tout cas, elle n’est pas active.
  • Comment a évolué ton niveau de langue ? Dififcile à comprendre au début ?
Oui, c’est sûr ! mon niveau de langue a évolué. Mais puisque je suis une formation en anglais, le français, je l’utilise rarement. Heureusement qu’il y a des cours de langue sur place !Concernant la compréhension, je n’ai pas rencontré de problèmes car je me suis déjà familiarisée avec la plupart des cours, depuis ma première année à l’ENCG.
  • Et au niveau du logement
Tu l’as trouvé comment (colocation, logement individuel, chambre au niveau de la cité universitaire …) ?L’association de mon école et le département Housing se sont occupés de me trouver un logement. J’habite dans un studio individuel au Crous.
  • Quels moyens de transports utilises-tu pour aller en cours ?
Tu mets combien de temps en route ?Je vais en cours soit à pied soit en tram. Généralement, ça me prend 10 à 15 min
  • Comment as-tu trouvé la vie dans ce nouveau pays en général (nouvelle culture,…) et dans ta ville de résidence en particulier ?
La vie dans ce nouveau pays est fun et très différente du Maroc. Il y a eu un «cultural shock» au début. La culture française fait partie de notre quotidien, surtout nous les marocains, et Bordeaux en particulier, est une très belle ville, calme et chaleureuse.
  • Comment trouves-tu le coût de la vie par rapport au Maroc ? Peux-tu nous donner une estimation de ton budget mensuel (Logement, transport, téléphone, loisirs et nourriture) ?
Le coût de la vie est Beaucoup plus cher qu’au Maroc. Le loyer seul, coûte 3 fois plus cher pour la même superifcie.Pour Bordeaux, un budget mensuel de 700 à 800 euros est sufifsant pour couvrir lesdépenses.
  • Quels enseignements as-tu pu tirer de cette expérience ? Quels conseils donnerais-tu à des étudiants qui aimeraient faire comme toi ?
Je suis toujours au début de mon expérience et c’est une expérience très enrichissante qui t’apprend beaucoup de choses sur la vie et sur toi-même.Je donnerais le conseil suivant aux étudiants qui veulent poursuivre leurs études à l’étranger : Go for it ! C’est dur au début mais ça en vaut la peine.