L’enseignement supérieur privé du Maroc

L’enseignement supérieur privé du Maroc

Le secteur de l’enseignement supérieur privé compte environ 200 établissements implantés dans une quinzaine de villes à travers le Royaume et proposant une offre de formation très diversifiée aussi bien au niveau des cursus  que des filières. 

1.    Présentation du système

Au niveau des composantes de l’enseignement supérieur privé, on peut distinguer trois types d’acteurs :

•    Les écoles supérieures qui existent depuis 1982. •    Les universités privées qui ont fait leur entrée au Maroc en 2010/2011  •    Les établissements en partenariat public-privé (PPP) dont les premiers représentants ont ouvert leurs portes en 2014/2015.

Les écoles supérieures concentrent à peu près les trois quarts des étudiants inscrits dans les établissements d’enseignement supérieur privé, suivies des universités qui accueillent 15% des effectifs, alors que les établissements en partenariat public-privé en représentent 11%.

Les établissements d’enseignement supérieur privé sont placés sous la tutelle du Ministère de l’Education Nationale, de la Formation Professionnelle, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique. 

2.    Les domaines de formation

Grâce à leurs rapports privilégiés avec les entreprises, les établissements de l’enseignement supérieur privé proposent aux bacheliers des centaines de filières et de spécialisations étroitement liés aux besoins du marché de l’emploi. Ces dernières peuvent êtres regroupées dans trois grands champs disciplinaires, à savoir : 

Commerce/Gestion :

C’est le domaine de prédilection des établissements privés, les premières écoles créés dans le secteur offraient majoritairement des formations en commerce/gestion. En effet, le besoin en cadres managers avec une orientation tournée vers la maîtrise des langues étrangères, la communication et la manipulation de l’outil informatique se faisait très pressant au Maroc des années 80/90. Aujourd’hui, l’enseignement du management et de la gestion a intégré de nouvelles dimensions prenant en compte l’évolution des besoins des entreprises d’une part et les changements de l’environnement technologique du travail d’autre part.

Exemples de filières du domaine Gestion/Commerce :

-    Marketing et Communication -    Finance -    Audit et Contrôle de Gestion -    Commerce International -    Ressources Humaines -    Management Logistique et Transport -    Gestion Touristique et Hôtelière  Ingénierie/Sciences et Techniques :

L’enseignement supérieur privé contribue depuis des décennies à la formation d’ingénieurs et de profils scientifiques de haut niveau. Le secteur a été pionnier en matière d’enseignement de l’informatique et des systèmes d’information au Maroc. Aujourd’hui, l’étendue des filières proposées dans ce domaine a été très élargie pour répondre aux nouveaux besoins en compétences pour ces métiers.

Exemples de filières du domaine Ingénierie/Sciences et Techniques :

-    Génie Civil -    Aéronautique -    Automobile -    Systèmes d’Information -    Réseaux et Télécommunications -    Electricité -    Electronique -    BTP -    Agro-industrie… Santé et Paramédical :

Durant la dernière décennie, l’enseignement des sciences de la santé et surtout du paramédical a connu un développement fulgurant au niveau du secteur de l’enseignement supérieur privé. Plusieurs établissements spécialisés ont vu le jour et le périmètre des filières proposées s’est élargi pour englober aussi bien les métiers soignants que des formations transversales appliquées au domaine de la santé. Cette dynamique a attiré beaucoup d’étudiants. Ainsi, et entre 2013/2014 et 2015/2016, au moment où les effectifs des nouveaux inscrits aux filières d’ingénierie/sciences & techniques ont stagné et ceux de la filière commerce/gestion se sont bonifiés de 27%, le nombre a enregistré la croissance record de plus de 150% en ce qui concerne les sciences de la santé/paramédical.

Exemples de filières du domaine Santé et Paramédical :

-    Médecine générale -    Médecine dentaire -    Infirmier polyvalent -    Infirmier auxiliaire -    Psychomotricité -    Kinésithérapie -    Ostéopathie -    Ingénierie de la santé -    Orthophonie  -    Opticien

3.    Partenariats internationaux : La dimension internationale du système de l’enseignement supérieur privé constitue l’un des éléments majeurs de son attractivité. Grâce aux partenariats conclus avec des écoles et universités mondiales, les établissements privés offrent à leurs étudiants des possibilités d’internationalisation de parcours sous différentes formes. Les étudiants qui le souhaitent peuvent ainsi avoir un diplôme international tout en effectuant leur scolarité au Maroc et à moindre coût. Ils peuvent également aller poursuivre leurs études en Europe ou en Amérique du nord ou dans toute autre région du monde concernée par ces partenariats. Les avantages sont nombreux pour les étudiants : diplômes à dimension internationale, encadrement de professeurs et de professionnels venus de l’étranger, séjours d’études dans d’autres pays, inter-culturalité…   Les partenariats liant les écoles supérieures privées marocaines à leurs homologues étrangères peuvent prendre plusieurs formes :  -    Double diplômation (DD), appelée aussi co-diplômation :

o    Totale : la totalité de la formation se passe au Maroc et les deux diplômes sont délivrés aussi au Maroc. Les professeurs étrangers de l’établissement partenaire participent généralement à l’animation de la formation. o    Partielle : les étudiants ont l’obligation de passer une partie de leur scolarité chez le partenaire étranger.

-    Délocalisation sans DD : Les diplômes de cette catégorie sont proposés uniquement en formation continue (Certificats, Licences, Bachelors, Masters et MBA). Avec la participation des professeurs étrangers en général et la délivrance du diplôme du partenaire étranger.

-    Partenariats académiques hors diplômation : Echanges d’étudiants, échanges de professeurs, recherche, expertise, …