La licence d'excellence : Quelles particularités ?

La licence d'excellence : Quelles particularités ?

Récemment lancée au Maroc, la licence d’excellence vient compléter l’offre de formation de l’enseignement supérieur publique. A ce jour, nous comptons deux filières, à savoir, les « Sciences de Gestion » et les « Sciences Politiques », toutes deux délivrés au sein de l’Université Mohammed V- Rabat Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales –Agdal. A quels besoins répond-t-elle ? Quelle est son apport, quelles sont ses spécificités ? Pour nous éclairer sur le sujet, nous avons rencontré Pro. Mohammed MADANI, coordonateur de la Licence d’Excellence en Science Politique à la Faculté de Droit de Rabat. 

  • Quelle est la raison d’être de cette licence d’excellence ?
  • Dans les facultés de droit, pendant longtemps, on n’a pas eu de formations spécialement consacrées aux sciences politiques. Contrairement aux sciences économiques et au droit  - qui ont des identités respectives claires et visibles, les études politiques faisaient partie des spécialisations en sciences juridiques et sociales. N’ayant non plus aucun institut spécialisé, cette licence d’excellence est une formation nouvelle dans l’université publique, qui vient ainsi pallier le manque de spécialisation dans le domaine des sciences politiques. Malgré des débuts cahoteux, ce projet est devenu intéressant, dans la mesure où aujourd’hui, nous avons des étudiants en deuxième année de Master, qui, dans le cadre de la convention établie avec l’Université libre de Saint-Germain-en-Laye, ont l’opportunité de suivre des semestres à l’étranger. Ceci est, d’une part, particulièrement enrichissant pour l’étudiant, et d’autre part, valorisant pour cette formation marocaine et démontre du respect des standards pratiqués. Notons également que cette formation ne s’inscrit pas dans l’orientation basée sur une répartition géographique ou régionale. Nous comptons, pour chaque classe, une quarantaine d’étudiants venant des quatre coins du Maroc, chose qui permet un brassage culturel intéressant. Ces ouvertures et mixages sont très bons pour la compétition intellectuelle.
  • Quelles sont les conditions de sélection ?
  • Etant une formation à accès régulé, la sélection pour la licence d’excellence se fait en plusieurs étapes :
    • Une préinscription qui se fait sur le site internet de l’université ;
    • Une étude de dossier ;
    • Un test écrit ;
    • Un entretien oral.
    Plusieurs critères de sélection entrent en ligne de compte, tels que la maitrise de l’anglais (Bien que l’enseignement se fasse en langue française), la nature du baccalauréat, les diplômes, les notes ….. La commission, composée essentiellement d’enseignants de la filière, est compétente pour établir les critères de sélection en fonction de a demande : Quand la masse qui candidate est importante, on  a tendance à « serrer » les critères, en allant jusqu’à s’attarder sur les notes ; mais quand il y a relativement moins de candidats, nous sommes moins sévères  au niveau de la sélection de dossiers. Le test écrit est similaire à l’évaluation du Bac. Concrètement, il s’agit d’une épreuve de 2h, portant sur des questions générales. L’important est de voir si l’étudiant a la capacité de rédiger correctement : un écrit bien construit, un fil conducteur bien clair, un style qui tient la route. On évalue les candidats comme des gens de niveau bac. Ceci nous permet d’éviter de se retrouver avec des étudiants incapables de suivre et comprendre ce qui se dit en classe. L’entretien oral a pour but d’établir un échange avec l’étudiant, de le connaitre, connaitre ses motivations, lui poser des questions sur ce qui le pousse à faire ce choix de filière, ce qu’il en sait déjà, ce qu’il a comme background, son projet personnel et professionnel, ses lectures dans le domaine … Il s’agit d’établir le premier contact, qui va au-delà de l’examen. Cette filière étant basée sur le suivi personnalisé, il est important de bien connaitre chaque étudiant.
  • Quelles sont les particularités de la licence d’excellence, que l’on peut relever en comparaison avec la licence d’études fondamentales ou encore la licence professionnelle ?
  • La licence d’excellence est une licence d’études fondamentales ouverte à tous les étudiants du Maroc mais dont l’accès est régulé : la sélection se fait sur la base d’études de dossiers, entretiens et tests écrits. Cet accès, basé sur le mérite, nous permet de travailler dans le public (il ne s’agit pas d’une formation payante), tout en évitant les déperditions que connaissent les licences d’études fondamentales « classiques ». En effet, nous avons décidé de procéder de sorte à avoir un groupe d’étudiants réduit, et assurer le suivi, jusqu’à la fin. L’encadrement est donc plus strict. Il s’agit d’investir dans les profils les plus sérieux, les plus impliqués et ceux qui sont capables de se perfectionner et d’évoluer, et surtout ceux qui le méritent. Voici ainsi l‘esprit dans lequel s’est faite cette licence, ainsi que toutes les licences d’excellence de par le monde. Cette formation est basée sur le contrôle continu, et la présence. Il ne s’agit pas d’une formation très souple, contrairement aux licences « classiques ». Au bout de trois absences, l’étudiant est sanctionné. En tant qu’équipe pédagogique, on remarque qu’il y a une motivation, un sérieux et un investissement personnel agréables à constater. Les étudiants forment un groupe, où on ressent une grande cohésion de groupe et une compétition positive, même vis-à-vis d’autres établissement. Aussi, une large place est accordée aux activités parascolaires, dont quelques unes sont organisées à l’initiative des étudiants eux-mêmes. Citons à titre d’exemple, une participation à la COP 21 à Paris, des séjours en Allemagne dans le cadre de la convention avec la Fondation Konrad-Adenauer, ainsi que la journée étudiante sur la citoyenneté, des workshops, etc.
  • Quelle est la perspective en termes de poursuite des études et en termes de débouchés professionnels pour les détenteurs de licences d’excellence ?
  • La licence d’excellence a pour vocation de préparer l’étudiant à poursuivre ses études en faisant un Master, puis un Doctorat. Nous avons, d’ailleurs, créé un Master intitulé « Sciences Politiques et Action Publique » pour permettre aux titulaires de cette licence d’excellence de poursuivre leur formation. Il s’agit de la tendance générale : La plupart des étudiants sont partants pour faire leur Master. Dans le cadre du programme ERASMUS, plusieurs étudiants partent en semestre d’échange à l’étranger – généralement pendant leurs années du Master – s’intègrent de manière rapide et valident leur(s) semestre(s). Il s’agit là d’une preuve qu’à l’université, le sérieux et le potentiel existent encore et que celle-ci joue bien son rôle. Par ailleurs, certains de nos étudiants ont intégré le marché de l’emploi après obtention de la licence. Nombre d’entre eux occupent des postes au Ministère des Affaires Etrangères. Voir aussi le témoignage de Imane Lahrich, lauréate à la FSJES AGDAL en Licence d'excellence : http://etudiant.ma/fsjes-agdal-temoignage-licence-excellence/?preview_id=9910&preview_nonce=340d767cc2&post_format=standard&_thumbnail_id=9913&preview=true