Infrastructures, industrie de pointe, haute technologie, l’avant-garde du Japon est au cœur d’un consensus planétaire. A l’image de son économie, l’enseignement supérieur au Japon est l’un des plus performants au monde. Le pays offre des études appliquées dans plusieurs domaines et dans des conditions de recherche excellentes. Etudier au Japon, c’est aussi une opportunité d’apprécier un mélange unique entre une culture ancestrale et une modernité soucieuse de ses racines.

Les cours sont dispensés en japonais. Pour les boursiers du gouvernement du Japon, vous devrez, obligatoirement, passer par une période d’apprentissage de la langue allant de 6 mois à un an. Il existe également différents programmes de cours donnés en anglais proposés par les 13 universités japonaises faisant partie du projet « Global30 » (www.uni.international.mext.go.jp).

Enseignement

Il existe deux types d’établissements supérieurs au Japon : les établissements spécialisés (ou senmongakko) et les universités. Les premiers offrent une formation en deux ans ; les secondes sont plus généralistes. Le premier diplôme accordé par les universités est obtenu à la quatrième année.
N.B : Si les résultats sont d’un niveau suffisant, les Japonais comme les étrangers peuvent l’obtenir au bout de 4 ans d’études. Très souvent, les étudiants étrangers n’ont pas le niveau suffisant de langue japonaise pour suivre les cours universitaires, ce qui les oblige à consacrer une année supplémentaire pour l’apprentissage de la langue.
Presque tous les étudiants optent pour l’université, mais ils doivent réussir au concours d’entrée organisé par chaque établissement.
Ces universités sont réparties en trois groupes :

– les universités nationales
– les universités privées
– les universités publiques
 

Formations et diplômes :

Il existe 3 niveaux à l’université :
– La licence appelée "gakubu"" (en 4 ans)
– Le master appelé "shûshi" (2 ans après la licence)
– Le doctorat appelé "hakase/hakushi" (3 ans après le master).